S’installer en Andorre, mode d’emploi

S’installer en Andorre, mode d’emploi

Décider de s’installer à l’étranger est un projet qui mérite d’être mûrement réfléchi et soigneusement préparé. Le cas de la Principauté d’Andorre, à la fois si proche et si particulière, ne déroge pas à ces précautions. Certaines démarches spécifiques s’y rapportent.

Connaître et collationner les documents officiels nécessaires

La carte nationale d’identité ou un passeport en cours de validité suffisent aux ressortissants de l’Union Européenne pour voyager dans les pays de l’union. L’accès en Andorre pour les ressortissants français n’est soumis à aucun visa, il suffit de présenter un passeport en cours de validité. Les mineurs sont également tenus de posséder un passeport individuel, quel que soit leur âge. Les enfants qui voyagent seuls doivent produire une autorisation écrite signée des parents, accompagnée de la photocopie du passeport des signataires de cette autorisation. Comment s’installer en Andorre peut donc débuter aisément. Pour prévenir les risques de perte ou de vol, il est conseillé de conserver un scan de tous les documents importants sur l’ordinateur, dans la boîte mail ou sur le Cloud. Il est recommandé d’informer les assureurs sur le changement de pays, car certains assureurs français ne sont pas habilités à y maintenir certains contrats. Auquel cas il faudra s’assurer localement.

Couverture sociale

En matière de protection sociale, il faut veiller à conserver une couverture d’assurance maladie et à assurer la poursuite de droits et cotisations en matière de chômage et de retraite en France. Des accords en ce sens ont été signés entre l’Andorre et la France. À moins d’être en situation de détaché, toute personne qui exerce une activité professionnelle en Andorre, est automatiquement assujettie au régime de Sécurité Sociale du pays. Encore une fois, comment s’installer en Andorre présente des facilités certaines. Il est toutefois indispensable de signaler votre départ de France auprès des organismes tels que caisse d’assurance maladie, caisse d’allocations familiales, pôle emploi.

Et la voiture ?

Le permis de conduire français est échangeable contre un permis local dans un délai d’un an à compter de la date d’acquisition du titre de résident. Le permis de conduire catalan est établi sans limitation de durée, le permis français sera conservé par-devers les services andorrans. Une question essentielle dans la check-list « Comment s’installer en Andorre » est la possibilité d’y amener son propre véhicule. La réponse est positive pour un véhicule neuf ou d’occasion de moins de 5 ans. L’importation d’un véhicule dans la Principauté est assujettie au paiement d’une taxe de 7 % calculée sur la valeur vénale du véhicule, ainsi qu’à la présentation du certificat d’immatriculation du dit véhicule accompagné de sa carte internationale d’assurance, délivrée par la compagnie d’origine.

Déplacer ses affaires

La Principauté d’Andorre ne fait pas partie de l’Union Européenne, aussi leur service des douanes réclame les documents suivants : un document justifiant l’adresse de résidence à Andorre, un inventaire en double exemplaire estimatif, daté, paginé et signé qui enregistre la liste détaillée des biens objets du déménagement. Un exemplaire de ces documents visés page par page par le service des douanes revient au propriétaire. Certains biens peuvent être soumis à une déclaration d’exportation auprès des douanes françaises et dans certains cas au paiement d’une taxe. Un déménagement international pouvant présenter des surprises rarement heureuses, mieux vaut donc prendre le maximum de précautions en faisant appel à un professionnel reconnu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *